Les fonctionnaires inquiets par la réduction des effectifs

Tour des Finances
La réduction des effectifs chez les travailleurs de la Fonction publique inquiète. En cinq ans, le nombre d'agents de l'Etat a diminué de plus de 10 %. 
Parce que cette réduction du service public touche précisément le service au public, les syndicats du secteur public organisent un rassemblement le 19 mars prochain. En effet, comment accepter que des services aussi essentiels que la Défense, les Finances ou encore la Police soient les victimes des restrictions budgétaires ?
Vendredi 06 mars dernier, les responsables syndicaux rencontraient l'Autorité du Comité A. Le résultat est des plus mitigé. "Honteux. Nous avons reçu une note d'orientation bourrée de platitudes sur leurs objectifs", déplore Alphonse Vanderhaeghe, Vice-président de la CSC Services publics, "une note rédigée uniquement en néerlandais qui rappelle la volonté et l'objectif de changement. Mais qui ne répond à aucune de nos demandes. Rien sur le saut d'index, dont la suppression amputerait la seule petite correction salariale dont les agents pourraient bénéficier. Rien sur les pensions. Rien sur un réaménagement des dépenses. On a appris que le gouvernement avait provisionné quelques millions d'euros en cas de dépenses imprévues, dans le cadre des mesures de sécurité contre le terrorisme. Et pas un mot sur le dialogue social. Voilà trois mois qu'il nous balade. A quelques jours du contrôle budgétaire, personne n'y voit clair."
Source: Le Soir, "Le profond malaise des fonctionnaires", Dirk Vanoverbeke, 07 mars 2015