Le rendement de la formation de pilote

Le vendredi 19 janvier 2018, nous avons clôturé la négociation sur le projet d’arrêté royal concernant le rendement des pilotes. 
Ce projet prévoit l’allongement de la période de rendement des pilotes de 4 à 6 ans. Pour la Défense, il est nécessaire de disposer de suffisamment de Copilotes, de Commandant de bord et d’instructeurs pilotes pour les avions de transport et ce pour garantir l’opérationnalité. 
Nous comprenons le problème de la Défense, mais nous ne pouvons accepter cette manière d’agir. Seule la Défense trouve une plus-value à la démarche, les pilotes, eux, payent le prix fort. 
Aujourd’hui, ce sont les pilotes qui sont concernés, demain ce seront d’autres militaires dans d’autres filières qui seront à nouveau pénalisés. La Défense a aujourd’hui de gros problèmes pour garder l’attractivité du métier. La fin des régimes préférentiels de pension n’arrange rien (même s’il existe la possibilité au sein des secteurs de discuter des mesures transitoires, cela reste sur une courte période). Nous espérons que ce dossier reviendra en négociation avec des mesures plus acceptables pour tout le monde. 
Ce dossier nous pose également un certain questionnement sur l’avenir de la Défense.
Demain, que prévoit la Défense pour garder l’attractivité du métier de militaire, et que compte-t-il réellement faire pour ceux qui y sont aujourd’hui ?