Dossier "Pensions" : Etat des lieux

Pensions police
Depuis la mi-novembre 2014, les OS représentatives ont quitté la table des négociations, estimant que les premières (et uniques à ce jour) propositions mises sur la table étaient insuffisantes. En effet, mis à part une solution bancale, n'offrant aucune sécurité juridique pour les mesures transitoires (et donc susceptibles de recours !!) et à portée très limitée (2 à 3000 membres du personnel uniquement), rien n'était proposé pour une solution globale en régime. Il semble donc que pour les autorités politiques, la majorité des membres du personnel soit négligeable ! Inacceptable !
Depuis lors, le cabinet de l'Intérieur a adopté une stratégie de négociation dite "bilatérale" en conviant à des réunions informelles deux organisations syndicales représentatives. C'est un choix purement politique guidé par la seule volonté de diviser le front commun.
En décembre 2014, nous avons mené des actions ciblées devant les sièges du MR (portefeuille Pensions) et la NV-A (portefeuille Intérieur).
A ce jour, malgré les promesses faites, aucune réelle négociation n'a été remise en place. Il est difficile de croire en une quelconque volonté de négociation avec les partenaires sociaux, l'autorité misant sur l'usure et la fatigue du mouvement.
Début janvier 2015, le Ministère de l'Intérieur lance un premier "pétard" : "Le dossier pensions des services de police sera réglé pour fin janvier, avec ou sans l'accord des syndicats !" Bel exemple de dialogue social ! Mais le ministre n'en est pas à son coup d'essai : souvenez-vous, lors de notre première entrevue en octobre 2014, il avait déjà évoqué son intention "de boucler ce dossier pour la mi-décembre 2014"...
Mi-janvier 2015, lors d'un Comité de Négociation portant sur les mesures de sécurité, nous avons rappelé aux représentants de ministre à quel point ces déclarations avaient été mal perçues par les membres du personnel et combien il serait "dangereux" de persister dans la voie de la provocation et du déni de dialogue social.
A l'heure actuelle, notre dossier est dans l'impasse la plus complète : le silence radio est de mise au niveau de l'autorité. Ne perdons pas de vue les discussions menées à d'autres niveaux, influençant de facto ce qui se passe dans notre secteur.
A notre initiative, nous avons provoqué une réunion entre les OS représentatives du FC ce mercredi 04/02/2015. L'idée est de faire le point sur les brides d'infos et/ou de pistes lancées par l'autorité aux uns et aux autres et de coordonner nos actions éventuelles futures.
Nous vous tiendrons, bien évidemment, informés du résultat de cette réunion