Région Bruxelles-Capitale : Lettre ouverte

Les négociations entre les organisations syndicales et le Gouvernement bruxellois sur l’accord sectoriel 2017-2018 ont abouti, en début 2018, à un projet de texte. Depuis, le Gouvernement est aux abonnés absents.
Malgré les demandes répétées des organisations syndicales, la clôture de la négociation est au point mort. Aucune rencontre entre l’Autorité et les syndicats n’a eu lieu depuis plus de 6 mois.
La CSC Services publics déplore l’absence de suivi et d’un calendrier précis dans ce dossier.
Le Gouvernement bruxellois veut-il encore d’un accord sectoriel ?
Cette absence de décision politique est scandaleuse et met en péril les institutions bruxelloises.
En effet, le peu de considération de la Région pour son personnel ne fera qu’augmenter le désarroi et le manque de motivation des agents. Cette situation est d’autant plus paradoxale alors que la région s’est largement consacrée à l’amélioration de l’efficacité et à la rationalisation de ses institutions par la voie d’une réforme importantes dont les agents ont été les premiers impactés.
L’écart entre les discours et les actions concrètes, entre les messages de rationalisation et les dépenses pharaoniques est inévitablement mal perçu par l’ensemble des travailleurs régionaux.
Nous ne pouvons, dès lors, que mettre en garde l’autorité contre les risques et les conséquences de ces négociations chaotiques défavorables aux fonctionnaires régionaux et aux usagers, désormais qualifiés de « clients ».