La paix sociale est mise en danger !

Bxl1
Les 3 organisations syndicales ont quitté, ce matin, la table des négociations à la région (comité de négociation du secteur XV). La confiance est rompue entre les syndicats et le Gouvernement.
La réforme de l’administration régionale avec la création inconsidérée d’organismes régionaux, l’absence de vision à long terme par rapport la fonction publique, ainsi que l’absence de communication sur les stratégies adoptées par le Gouvernement pose problèmes aux représentants des travailleurs.
Les conséquences sont désastreuses ! Les travailleurs sont pressés comme des citrons, démotivés et certains, dont les plus jeunes, démissionnent.
Contrairement à ce qu’affirme la Ministre Laanan et malgré les propositions d’amélioration du statut, le personnel se sent manipulé et abandonné.
De plus, certaines promesses vont à l’encontre des politiques chères à la Ministre (octroi d’une prime de 5.000€ à une partie du personnel par exemple).
Les conséquences financières pour le citoyen seront indéniables : multiplication des bâtiments administratifs, des supports logistiques et des coûts en management. Le bruxellois passera à la caisse !
Sans parler de la diminution du contrôle parlementaire et donc de l’atteinte au système démocratique.
Les syndicats demandent un arrêt complet des décisions du Gouvernement en matière de réforme de l’administration bruxelloise. Ils souhaitent rencontrer le Ministre Président pour obtenir des garanties sur la vision d’une réelle politique régionale en matière de fonction publique repris dans un « plan stratégique » dont personne n’a eu connaissance.