Dans le labyrinthe de la réforme des études infirmières

Labyrinthe
Comme les 28 pays de l’U.E, la Belgique avait jusqu’au 18 janvier 2016 pour se mettre en conformité avec la directive européenne 2013/55/UE, pour la formation d’infirmière responsable en soins généraux qui doit répondre aux critères et aux 8 nouvelles compétences exigées par cette Directive.
Depuis des mois, les Organisations syndicales ont interpellé les ministres de l’enseignement secondaire, supérieur et de promotion sociale ainsi que la ministre Fédérale de la Santé publique et également les politiques des différents niveaux de pouvoir.
En effet, en tant que représentant des travailleurs, nous sommes très préoccupés par cette réforme qui doit servir sans desservir.
A l’heure actuelle, nous sommes toujours en attente de réponses à nos  multiples questions posées aux décideurs politiques.
Voici quelques-unes de nos craintes et interrogations. Elles sont loin d’être exhaustives :
  • Dans le contexte de la réforme des pensions, nous craignons que les futurs infirmiers soient doublement pénalisés par la perte d’une année de salaire et d’une année de pension.
  • Coût, pour l’étudiant, engendré par l’allongement des études ?
  • Quid d’une revalorisation salariale à la clé en rapport avec le profil professionnel plus exigeant et l’allongement des études ?
  • Risque d’aggravation de la pénurie, étant donné qu’il y aura 1 an sans sortie de diplômés.
  • Quid des moyens supplémentaires pour assurer l’encadrement des stagiaires ?
Une note d’orientation a été rédigée par les 3 cabinets de l’enseignement. Elle sera présentée le 3 février prochain au gouvernement de la fédération Wallonie Bruxelles pour être approuvée.
Contrairement aux employeurs et associations professionnelles, nous n’avons pas été associés à ce travail. Cependant, le 25 janvier, nous avons été reçus au cabinet du ministre président Rudy Demotte en présence des représentants de l’enseignement supérieur, professionnel et de promotion sociale pour faire part de notre mécontentement et rappeler nos inquiétudes.
Nous devrions recevoir une copie de la note d’orientation et avons obtenu la garantie d’être invités au groupe de travail qui sera créé pour la mise en place de la réforme.
Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de cet important dossier.

Contact : 

Cloostermans Lina
Secrétaire permanente soins de santé 
Tel : 04/340.74.32.