Journée de lutte contre la commercialisation de la Santé

Le 7 avril prochain aura lieu la journée européenne de lutte contre la commercialisation de la santé. 
En Europe et dans le monde, la Santé est de plus en plus considérée comme une marchandise.
Au niveau du financement des soins, la sécurité sociale et le financement public sont ainsi de plus en plus fragilisés. Au contraire, des holdings financiers exigent de pouvoir investir dansce marché (assurances privées).
Au niveau des soins eux-mêmes, les opérateurs commerciaux prennent une place grandissante, au détriment des opérateurs publics ou non marchands (maisons de repos, laboratoires, …).
Les législations nationales et européennes (politiques d’austérité, gouvernance économique, marchés publics,…) ainsi que la politique commerciale de l’Europe (accords de libre-échangetels que le TTIP, TISA , CETA) affaiblissent les systèmes de soins et font peser d’énormes menaces sur notre santé, sur les normes sanitaires, mais aussi en matière environnementale, agricole,…, ce qui influence directement notre santé.
Concrètement, nous constatons les conséquences suivantes dans toute l’Europe :
  • la dégradation de la qualité des soins
  • un accès de plus en plus limité aux soins de santé, surtout pour les plus vulnérables
  • la dégradation des conditions de travail du personnel de santé
  • la dégradation des déterminants de la santé (pauvreté, pollution, éducation, emploi, logement…)
  • une médecine à 2 vitesses (liste d’attente, facture à payer par le patient plus élevée, équipements différents…)
Ça suffit ! Participons aux actions menées dans de nombreux pays ce 7 avril, pour stopper les mécanismes de commercialisation de la santé et leurs conséquences.