Réforme des carrières de niveau B

Référentiel de niveau B… vous n’aurez rien !

Les représentants du Gouvernement wallon, en réunion d’un groupe de travail du comité de secteur XVI, nous ont présenté leur proposition de référentiel de fonctions du niveau B.
Pour rappel, la revalorisation du niveau B est une de nos revendications récurrentes, au travers de divers cahiers revendicatifs, traduites même parfois au travers de conventions sectorielles.
En 2013 et 2014, des négociations ont cours en vue d’apporter une réponse à la problématique des échelles spéciales de traitement pour le niveau A. Dans ce cadre, un accord est conclu, notamment en intégrant le niveau B dans la réforme, en guise de réponse à la revendication de revalorisation du niveau B. Cette réforme se traduit au travers de l’AGW du 15 mai 2014 portant réforme des carrières de niveau A et de niveau B.
Le même jour est publié l’AGW qui modifie le processus de sélection, en instaurant le principe de sélection statutaire basée sur la notion de fonction.
La notion de fonction, combinée à la réforme des carrières de niveau A et B, conduit à distinguer les fonctions qualifiées, qui sont associées aux grades qualifiés.
Le 22/06/2016, les représentants du Gouvernement wallon nous ont annoncé qu’aucune fonction qualifiée ne sera reprise dans le référentiel de fonctions de niveau B.
Ainsi s’éteignent les attentes légitimes des agents concernés dans le niveau B. Aucune perspective ne s’ouvre devant eux quant à la possibilité de faire reconnaître les caractères qualifiés de l’emploi qu’ils exercent … ou pourraient exercer.
Les excuses n’ont pas manqué quand nous avons exprimé notre colère de voir les accords bafoués : contraintes budgétaires, difficultés de mise en œuvre sur le plan réglementaire, avis défavorable des instances administratives…
Une seule triste conclusion à cette gabegie : le Gouvernement wallon pratique la négociation dans le même esprit de dialogue social que le Gouvernement fédéral : un dialogue de sourd.
Nos représentants ont donc quitté la table du groupe de travail. Nous retournerons devant nos instances pour y décider de la réponse proportionnelle à cette attaque.