Suppression du cumul des jours de maladie

 

Le cabinet de Vandeput leur a signifié que dans la décision de principe de cet été, les corps spéciaux renvoient à la police, aux services d’incendie, à la défense, à l’ordre judiciaire et aux entreprises publiques. « Nous sommes révoltés », affirme Ilse Heylen, responsable nationale des corps spéciaux à la CSC Services publics. « Fin juillet, nous avons demandé aux ministres Jambon et Vandeput des éclaircissements concernant cette décision gouvernementale. Or, les informations nous sont parvenues par l’intermédiaire de nos collègues. »
Il s’agit d’un coup dur pour les membres du personnel des services d’incendie, de la police et de la défense, qui, dans le cadre de leur travail, prennent des risques considérables afin d’assurer la sécurité des citoyens.
Voilà donc la façon dont le gouvernement entend les remercier.  « Les ministres Jambon et Vandeput sont pourtant bien placés pour savoir qu’il s’agit ici de métiers très particuliers. Nous sommes donc profondément déçus et nous craignons que cette décision gouvernementale ne soit ressentie comme la goutte qui fait déborder le vase », déplore Ilse Heylen. Et d’ajouter : « Il ne faut pas oublier que le processus de réforme des services d’incendie a été laborieux et très mal accueilli. A la défense, on n’a toujours pas digéré le relèvement de l’âge de la retraite et à la police, les problèmes ne font que s’accumuler. »